Retour à la page d'accueil

Votre recherche :

Vous êtes ici :

Déroulement de la pause méridienne


Avant le repas

Les enfants sont placés sous la responsabilité des animateurs encadrants dès la sortie de
classe.
Une période de transition courte est nécessaire pour permettre aux enfants de passer aux toilettes, de se laver les mains, accompagnés par les encadrants.


Le temps du repas

Le repas proprement dit, dure environ 30 minutes, selon l'âge des enfants et le menu proposé.
La répartition des enfants dans les salles, le libre choix de la place par l'enfant, sont étudiés
dans chaque école en conciliant la liberté et les contraintes de l'organisation.
Les encadrants déjeunent avec les enfants, en prenant soin de s'installer alternativement avec tous les enfants.
La participation des enfants au réapprovisionnement en eau et en pain et au rangement doit
être favorisée, en tenant compte de leur âge et des contraintes matérielles locales, mais ils ne peuvent avoir accès à l’office ou à la cuisine.
La réparation par eux-mêmes des petits dégâts que les enfants ont générés sera favorisée
chaque fois que la sécurité des enfants est garantie.
Le bruit généré par les enfants doit être contenu par les adultes, rassemblés autour d’un même discours et d’une même posture.
La sortie de table est effectuée progressivement et dans le calme sous la responsabilité de l'équipe d'encadrement.


L’ALIMENTATION, L’EDUCATION NUTRITIONNELLE, L’APPRENTISSAGE DU GOUT ET DES SAVEURS

L'éducation nutritionnelle a pour but d'expliquer aux enfants:
  • l'importance de l'alimentation pour la santé (croissance, sport, résistance à la maladie, réussite à l'école, etc. …)
  • l'attrait d'un plat inconnu ou inhabituel,
  • la diversité de l'alimentation et la variété de sa présentation.
    Les repas sont confectionnés au sein même du restaurant scolaire de la ville d'AY, sous la responsabilité d'un chef de cuisine qui veille à la qualité des denrées et des plats préparés.
    Le service de la restauration vise à respecter les recommandations diététiques les plus actuelles dans la composition des repas. Il applique l’ensemble des règles nécessaires pour équilibrer l’alimentation (ration calorique, apport d’éléments indispensables) et l’adapter aux besoins d’enfants en pleine croissance. C’est pourquoi les encadrants doivent inviter chaque enfant à goûter et à découvrir librement l’ensemble des mets proposés.
    Faire goûter de tout est primordial ; l'enfant peut être décontenancé par des aliments qu'il ne connaît pas, qu'il ne mange pas chez lui.
    L'adulte l'aide à accepter la nourriture : explication vaut mieux qu'obligation. La valeur d'exemple est d'une influence favorable.
    En cas de refus, il ne peut y avoir de contrainte ou de compensation par un autre plat.
    Toutefois, un refus répété pouvant avoir des causes inconnues de la famille, et des conséquences dommageables pour la santé de l’enfant, les parents seront invités à rencontrer un représentant de la Municipalité pour un échange d’information, une étude de la situation et une prise de décision.
    Il faut apprendre à l'enfant à ne pas consommer trop de pain, à manger lentement et à mastiquer correctement, afin d'éviter une mauvaise digestion.



L’après repas

C’est la fatigue universelle !
Après le repas, les plus petits de maternelle font un nouveau passage aux toilettes et ils se brossent les dents, puis se dirigent vers le dortoir pour la sieste.
La sieste doit permettre un véritable repos en toute sécurité affective.
Une fois dans le dortoir, l’adulte favorise l’endormissement en respectant le rythme de l’enfant, par un temps calme de transition entre réalité et sommeil (lire une histoire, écouter la musique). Il s’assure qu’il leur apporte bien une sécurité affective (aménagement d'un espace sécurisant qui va permettre à l'enfant de se sentir contenu, prise en compte des rituels d’endormissement, mais aussi tétines, doudous et autres objets transitionnels…).

Pour les autres les plus grands (6 à 12 ans), la détente peut être aussi la sieste, mais le plus souvent la récupération de la fatigue passe par un besoin de gesticulation, en tout cas d’expression libre (en atelier de création, ou en tapant librement dans un ballon)
En fonction du temps disponible, il est proposé des activités libres ou semi dirigées, intérieures ou extérieures, avec les encadrants ; ne rien faire est aussi un choix possible pour l’enfant.
Les activités proposées aux enfants et le matériel mis à leur disposition permettront dans tous les cas un retour au calme et aux apprentissages de l’après-midi.
Que cela soit avant ou après le repas, le temps libre est mis à profit par l’enfant pour se détendre et pour jouer, afin de lui proposer une réelle coupure dans sa journée d'enseignement.



LA SECURITE

En cas de blessure ou de chute d’un enfant, l’encadrant conduit cet enfant à l’assistant sanitaire chargé de prodiguer les premiers secours.
L’assistant sanitaire doit informer de tout incident ou de toute intervention dans les plus brefs délais le responsable du service. Il est chargé de tenir à jour le cahier d’incident.
Au sein de chaque école, une armoire à pharmacie (au moins) contient les produits autorisés en collectivité. L’école dispose des copies des fiches de renseignement de tous les enfants et d’un document qui rappelle les consignes à respecter.
La déclaration d’accident est établie par le responsable de la pause méridienne.

Emploi du temps périscolaire dans les écoles élémentaires

Mairie d'Aÿ, Place Henri Martin, 51160 Aÿ
Téléphone : 03 26 56 92 10 - Télécopie : 03 26 54 84 76 - Courriel : administration@ville-ay.fr